Compagnie de la Bête Noire

Phare

Phare ⊢2017-2022⊣

Un triptyque

Le texte Phare est un triptyque 

  • Episode 1 : Monologue de « Elle ».
    Elle raconte la force avec laquelle les vagues frappent les parois du phare où ils habitent ensemble depuis 14 ans. Elle reconnaît ces déferlantes imprévisibles, qui ne viennent pas que de la mer, et qu’elle voudrait à tout prix calmer pour qu’ils puissent continuer à vivre là, même si c’est impossible.
    Durée : 10 min
    Le texte de cette première partie est édité dans l’ouvrage collectif « Le Courage » / éditions L’avant-scène Théâtre, 2017
     
  • Episode 2 : Elle et lui.
    Flash back, 8 ans plus tôt.
    Succession de 6 scènes qui nous montrent comment la violence s’est immiscée dans leur couple, alors qu’elle attendait leur premier enfant.
    Durée : 20 min

  • Episode 3 : Un enfant
    10 ans après la première partie.
    Lettre du petit Théo, 7 ans, à son père.
    Durée : 5 min

Distribution

Ecriture : Céline Delbecq  | Mise en scène : Jessica Gazon | Interprétation : Sébastien Bonnamy (partie 2), Céline Delbecq (parties 1&2) | Lumière et régie générale : Aurélie Perret 

(équipe en cours de construction)

Coproduction

Compagnie de la Bête Noire asbl, Festival XS/Théâtre National, Rideau de Bruxelles, Maison de la Culture de Tournai…

(en cours)  

Calendrier

1 au 3 avril 2021 : Phare/Partie 1, XS Festival, Théâtre National
27 avril, 4 et 8 mai 2021 : Phare/Triptyque (lecture),  Rideau de Bruxelles

Historique

En 2017, dans le cadre des Intrépides*, la SACD a passé commande de formes courtes, sur le thème du “courage” à Céline Delbecq, Penda Diouf, Julie Gilbert, Camille Laurens, Sandie Masson et Meriem Menant (Emma la Clown). C’est dans ce contexte que Céline Delbecq y a écrit la première partie de Phare : un monologue qui raconte le courage d’une femme qui quitte l’homme avec qui elle vit depuis 14 ans - et qui la bat depuis le même nombre d’années.
 
Le spectacle « Le Courage », a été mis en scène par Catherine Schaub et en musique par Aldo Gilbert. Chaque autrice y interprétait son texte. Il a été joué au Théâtre Antoine (Paris), Conservatoire d’Avignon (Festival d’Avignon), Théâtre de Poche (Genève) et au Centre Culturel Français de Barcelone. Les six textes sont publiés ensemble à l’Avant-Scène Théâtre.

A la suite de cette aventure, Phare a une deuxième vie, il est lu dans plusieurs autres contextes : lors des Nouvelles Zébrures des Francophonies en Limousin, à la Maison Losseau à Mons, à la fête de saison du CDN de Montluçon, etc. Il a également été interprété par Louise Manteau dans les classes d’école autour du spectacle Cinglée.
 
En 2019, Céline Delbecq écrit une suite au monologue, Phare devient un triptyque.

 

* Crées en 2014, Les Intrépides s’inscrivent dans la démarche engagée par la SACD (France) pour l’égalité Femmes-Hommes et plus généralement du combat en faveur de la diversité en s’interrogeant régulièrement sur le nombre d’œuvres de femmes programmées dans le spectacle vivant, l’audiovisuel et le cinéma. Avec Les Intrépides, la SACD a créé un moment de découverte d’œuvres écrites, jouées ou mises en scène par des femmes dans le spectacle vivant.

Céline Delbecq, Penda Diouf, Camille Laurens, Emma la Clown, Sandie Masson et Julie Gilbert dans Le Courage (Les Intrépides 2017)